Désactiver la commande sudo

Pour l’administration de mes serveurs, afin d’éviter tout risque de piratage, il est nécessaire d’avoir 2 mots de passe pour effectuer des commandes root.

Imaginons que notre compte utilisateur a accès à la fonction sudo, comme c’est le cas du première utilisateur créé dans la plupart des distributions GNU/Linux, et que le mot de passe de connexion en SSH est le mot de passe de ce compte. Si quelqu’un arrive à prendre connaissance du mot de passe lors de la connexion (keylogger, regard indiscret, …), il pourra ensuite se reconnecter et avoir un contrôle total du serveur distant.

Afin d’éviter cela, nous allons désactiver la fonction sudo pour l’utilisateur en question. Ainsi, pour effectuer des commandes administrateurs, il faudra se connecter préalablement en tant que super utilisateur.

On changera aussi le mot de passe du super utilisateur pour qu’il soit différent de celui du compte de l’utilisateur, sinon ceci n’a aucun intérêt.

Pour changer le mot de passe de root, rien de plus simple :

  • Si il a déjà été fixé, il suffit de faire
su
passwd

et de taper son nouveau mot de passe.

  • Si il n’a jamais été fixé, il faut se connecter avec un utilisateur possédant le droit d’utilisation de la fonction sudo et faire :
sudo su
passwd

et de taper le nouveau mot de passe.

Maintenant que nous sommes sûr d’avoir un utilisateur root avec un mot de passe que l’on connait, on va désactiver la fonction sudo. Pour ceci plusieurs possibilités :

  • Désinstaller purement et simplement la fonction sudo avec :
apt-get purge sudo
  • Modifier le fichier /etc/sudoers et commenter/supprimer les lignes correspondantes aux utilisateurs. Vous pouvez choisir de laisser ou d’enlever root du fichier. L’intérêt de le laisser est de na pas avoir une erreur lorsque, machinalement, on tape sudo alors qu’on est connecté en root. L’enlever vous forcera à bien séparer les commandes administrateurs des commandes utilisateur dans votre tête. Une autre solution pour se forcer est de retirer la commande sudo du path de l’utilisateur root. Ne connaissant plus la commande sudo, il indiquera systématiquement une erreur.

Il ne reste plus qu’à valider les changements soit en redémarrant la machine, soit à l’aide de la commande :

/etc/init.d/sudo restart

Laisser un commentaire