Configuration et mise en place de WordPress

Voici un petit article uniquement consacré à WordPress puisque j’ai décidé de l’héberger moi même désormais.

Après pas mal de temps à chercher quels étaient les droits à donner aux différents dossiers pour que WordPress cesse de m’afficher des erreurs de permissions dès qu’il essaye de faire quelque chose, je me suis rendu compte qu’il suffisait d’attribuer www-data comme utilisateur et groupe pour que tout fonctionne. En réalité, j’ai fait un wget pour récupérer la dernière version directement sur le serveur et je l’ai décompressée (tar -xzf latest.tar.gz). Il s’est chargé de conserver les droits.

En ce qui concerne la base de donnée MySql, je voulais créer un utilisateur de blog qui aurait la possibilité de gérer toute la base sans pouvoir toucher aux autres.
J’ai donc fait :

CREATE DATABASE <NOM_DE_LA_BASE>;
GRANT ALL PRIVILEGES ON `<NOM_DE_LA_BASE>`.* TO '<LOGIN>'@'localhost' IDENTIFIED BY '<MOT_DE_PASSE>';

J’obtiens ainsi un utilisateur qui a un accès total à la base de donnée de WordPress, qui ne peut se connecter qu’en local et qui ne peut pas toucher à mes autres BDD.

Pour ce qui est de la réécriture des liens afin d’avoir des permalinks facilement lisibles, j’ai dû activer le module rewrite d’apache en tapant la commande :

a2enmod rewrite

Il m’a fallut ensuite modifier dans /etc/apache2/site-available le fichier default en remplaçant dans la sous-catégorie correspondante à mon site (en l’occurrence <Directory /var/www>) « AllowOverride None » par «  »AllowOverride All ».

Il ne me reste alors plus qu’à configurer le CMS depuis l’interface d’installation disponible depuis l’adresse du site.

Laisser un commentaire