Configuration de subversion et lancement automatique

Depuis quelques temps, j’ai pris l’habitude de gérer mes projets de développement à l’aide d’un gestionnaire de versions, en l’occurrence, subversion. Je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester git donc ce choix est simplement basé sur mes préférences actuelles et elles peuvent être amenées à changer. J’utilise subversion car il est libre, facile à mettre en place, agréable à utiliser et surtout, je sais m’en servir.

On peut installer subversion assez simplement soit en passant par les dépôts de paquets des différentes distributions, soit en le compilant soit même (ayant eu besoin de la version 1.7.4 récemment et vu que la version disponible sous xubuntu était la 1.6.17, j’ai été amené à le faire sur mon poste client et cela se fait sans encombre) en installant préalablement ses dépendances (pour ma part zlib, apr et sqlite).

La première chose à faire lorsque subversion est installé est de créer le dépôt qui accueillera le projet. Pour ma part, j’ai créé un dossier /home/SVN dans lequel je créé chacun de mes dépôts à l’aide de la commande :

svnadmin create <nom_du_depot>

Nous allons maintenant configurer le dépôt pour rajouter des utilisateurs et gérer les droits sur les différents dépôts. Pour ce faire, nous allons nous rendre dans le dossier du dépôt, puis dans conf. Dans ce dossier, il y a 3 fichiers qui sont authz, passwd et svnserve.conf. Nous allons tout d’abord modifier le fichier passwd pour rajouter à la fin de nouveaux utilisateurs en suivant ce format :

login = motdepasse

Une fois les utilisateurs et leurs mots de passes ajoutés, nous allons modifier le fichier svnserve.conf. A part lorsque je ne souhaite pas que qui que ce soit puisse lire mon code source si il n’est pas authentifié, je dé-commente les lignes

anon-access = read
auth-access = write
password-db = passwd

Ceci a pour effet d’autoriser la lecture lors d’un accès anonyme et l’écriture pour les utilisateurs authentifiés dont les identifiants sont inscrits dans passwd.

Afin de ne pas laisser ces mots de passes qui sont en clair à la vue de tout le monde, je met les droits des 3 fichiers à 0600.

Il ne reste plus qu’à lancer le serveur à l’aide de la commande suivante :

svnserve -d -r <dossier_contenant_les_depots>

Ici, <dossier_contenant_les_depots> est /home/SVN/.

L’un des problèmes de subversion est que cette action est à répéter à chaque démarrage de la machine. Afin de pallier à ce problème, on peut créer un script de lancement et l’exécuter au démarrage de la machine. Voici le script que j’ai créé (ATTENTION : ce script est adapté à la position de mon dossier subversion mais est à adapter en fonction de la localisation de ce dernier) :

#!/bin/sh
#
### BEGIN INIT INFO
# Provides: svnserve
# Required-Start: $syslog
# Required-Stop: $syslog
# Default-Start: 2 3 4 5
# Default-Stop: 0 1 6
# Short-Description: Start and stop svnserve daemon at boot time
# Description: Controls the main subversion server \svnserve\ with /home/svn
### END INIT INFO

ECHO_BIN=/bin/echo

usage()
{
	$ECHO_BIN "Usage : $0 (stop|start|restart)"
}

SVN_stop()
{
	/sbin/start-stop-daemon --stop --exec /usr/local/bin/svnserve
	$ECHO_BIN "[+] Server stopped"
}

SVN_start()
{
	/usr/local/bin/svnserve -d -r /home/svn
	$ECHO_BIN "[+] Server launched on /home/svn"
}

if [ -x /usr/local/bin/svnserve ]
then
	if [ -z $1 ]
	then
		usage
	else
		case $1 in
			stop)
				SVN_stop
			;;
			start)
				SVN_start
			;;
			restart)
				SVN_stop
				SVN_start
			;;
			*)
				usage
				exit 1
		esac
	fi
else
	$ECHO_BIN "Svnserve not installed."
	exit 1
fi

exit 0

Il faut placer ce script dans /etc/init.d/ et bien penser à lui donner les droits 0755. Une fois à sa place, il ne reste plus qu’à l’activer au lancement de la machine en l’ajoutant aux différents /etc/rcx.d/ à l’aide la commande :

update-rc.d <nom du script> defaults

On peut vérifier à ce moment, après un redémarrage de la machine à l’aide de la commande

ps -e | grep svnserve

que tout est fonctionnel. On pourra alors accéder aux dépots en se connectant à :

svn://<nom_de_domaine_ou_IP>/<nom_du_depot>

Laisser un commentaire